Différences essentielles entre cheval et poney

Agathe

Par Agathe

Le :

L’univers de la monte comprend un éventail varié de créatures, parmi lesquelles on retrouve les chevaux ainsi que les poneys. Quels critères nous permettent de différencier un poney d’un cheval ?

Selon la description de la Fédération équestre internationale, tout cheval dont la taille à l’âge adulte est inférieure ou égale à 1,48 m au garrot (14,2 mains, 58 pouces) est nommé « poney », et à l’inverse, les « chevaux » doivent avoir une taille strictement supérieure à 1,48 m .

Comprendre les dissemblances entre équidés : chevaux et poneys

Bien que la stature puisse offrir un premier indice d’identification entre le cheval et le poney, d’autres aspects méritent d’être considérés. À la fois dans leur biologie et leur comportement, des différences capitales existent.

Les équidés : Une catégorisation spécifique

Pour appréhender les divergences cheval/poney, il est essentiel de se pencher sur leur systématisation en France. Celle-ci assure la différenciation et la trace d’un individu au sein de son espèce. L’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) différencie les équidés en trois classes principales : les races aux formalités allégées, les origines vérifiées et les origines indéterminées. Cette qualification moderne remplace peu à peu les archives antérieures, bien que toujours actuelles pour les naissances antérieures à 2009.

Lire aussi :  Tout Savoir sur l'Origine, la Taille et le Caractère du Charmant York Chocolat

La spécification des poneys s’effectue aussi selon leur hauteur. Quatre segments de classification, de A à D, sont retenus, basés sur la hauteur au niveau de l’épaule pour ceux qui ne portent pas de fers. Voici la répartition :

  • catégorie A : de taille inférieure à 1,07 mètre
  • catégorie B : taille oscillant entre 1,08 mètre et 1,30 mètre
  • catégorie C : taille située entre 1,31 mètre et 1,40 mètre
  • catégorie D : taille allant de 1,41 mètre à 1,48 mètre

Aux dimensions supérieures, l’animal pourra être qualifié soit de poney de grande taille, soit de cheval de petite taille.

La question de la stature chez les poneys et les chevaux

La taille est souvent le premier critère différenciant poneys et chevaux. Rarement plus grands que 1,45 mètre, les poneys se positionnent en dessous des chevaux dont la hauteur va, la majorité du temps, de 1,60 à 1,80 mètre au garrot. Outre la stature, le poney se distingue par une puissance et une vigueur notables, convenant particulièrement pour les tâches rurales, et il résiste aux variations climatiques saisonnières. Inversement, le cheval brille par sa dextérité et sa capacité à endurer de longs trajets, le rendant plus sollicité dans les compétitions équestres. En outre, le pelage du cheval, spécialement sa crinière, s’avère généralement plus fourni par rapport à celui du poney.

Caractéristiques comportementales : poney versus cheval

Il est opportun de garder à l’esprit l’unicité de chaque animal avant d’étudier les généralités des tempéraments entre poneys et chevaux. Les spécificités comportementales varient entre les lignées et selon divers facteurs comme l’habitat, le mode de vie, l’éducation, et la nature propre à chaque bête.

Cheval de petite taille, notamment utilisé pour l’équitation enfantine. (La femelle est la ponette.) 

Quelle est la différence entre un shetland et un poney ?

Le poney shetland est très souvent confondu avec le poney de taille A (moins de 107 cm au garrot). Or pour avoir l’appellation « shetland », un poney doit être de race Shetland et non pas seulement de petite taille, c’est-à-dire qu’il doit posséder des papiers et un pedigree.

C’est quoi un double poney ?

Le terme générique de double-poney désigne les races les plus grandes classées dans les catégories de taille C et D par la FEI. Pouvant atteindre 1,50 m, les plus hauts spécimens sont en mesure de porter des adultes en compétition. On nomme également double-poneys certains croisements entre poneys et chevaux.

Généralement, le poney se montre plus compréhensif et pacifique comparé au cheval. Cette placidité, ainsi que leur taille plus modeste, expliquent pourquoi on initie souvent les bambins à l’art de l’équitation sur des poneys plutôt que sur des chevaux. Pour ces derniers, un apprentissage équestre est recommandé pour se familiariser avec un animal précis, renforçant le lien entre la monture et son cavalier.

Agathe

je suis une rédactrice web chevronnée, spécialisée, depuis plus de cinq ans, dans divers domaines tels que de le bricolage, la décoration, les animaux et bien d'autres. Ma compétence me permet d'apporter un regard unique sur chaque sujet, combinant des recherches approfondies avec une expertise pratique. Je mets cette synergie au service de mes lecteurs, pour les aider à trouver des réponses à leurs préoccupations.

Laisser un commentaire